In Process

Login client

identifiants oubliés ?

Close

Suivez-nous

Twitter Linked in Close
21 Sept 2016

L’expérience : le nouveau moteur de l’entreprise

 

couveventbrite478 Le 4 novembre sortira aux Editions Diateino, « L’Expérience : le nouveau moteur de l’entreprise », le livre manifeste d’une nouvelle ère de l’innovation dans l’entreprise, écrit par Christophe Rebours et Inès Pauly.

Car après la révolution industrielle portée par la technologie, après l’ère de la marque portée par la publicité, voici que s’ouvre une nouvelle révolution entrepreneuriale portée par l’Expérience que vivent les hommes. Ce nouveau moteur crée et transforme les entreprises dont le monde a besoin !

Inscrite dans le courant de l’économie positive et de la révolution expérientielle, l’Entreprise de l’Expérience puise ses fondements dans l’observation ethnographique de la « vraie vie » des gens. Elle en fait émerger une proposition de valeur économique et sociale unique en créant les expériences les plus justes pour les hommes, ses utilisateurs et ses parties prenantes : salariés, fournisseurs ou pouvoirs publics.

L’Entreprise de l’Expérience est un modèle d’entreprise du 21ème siècle. Elle produit des organisations robustes et durables, optimistes et humanistes. Et elle réconcilie l’entreprise et l’homme. Lire plus

News
22 Mar 2016

MANAGEMENT – Qu’auriez-vous fait à la place de Nicolas Petitjean pour sauver Dim ?

 

nicolas-petitjean_dim_.medium
© Milan Szypura pour Management

Les magazines Management et Capital se sont intéressés au cas de l’entreprise américaine HanesBrands, le leader mondial des sous-vêtements derrière les marques DIM, Playtex, Hanes, Maidenform, Bali, Champion, Lovable ou Wonderbra. HanesBrands ambitionne de réaliser 25% de son chiffre d’affaires grâce à l’innovation. C’est ce défi que Nicolas Petitjean est chargé de relever. Extraits :

Trois solutions s’offraient à lui. Il a choisi la plus audacieuse : observer les usages des clientes pour créer une offre vraiment neuve. Nicolas Petitjean convainc ses collègues de faire appel à InProcess plutôt qu’à des cabinets aux méthodes classiques, fondées sur les panels et les consommateurs types. La démarche anthropologique adoptée par InProcess, observe, elle, des utilisateurs dits limites, en l’occurrence des utilisatrices différentes de la cliente moyenne – jeune, active, mère de famille. “Au mieux, les études marketing engendrent des améliorations de ce qu’on fait déjà, explique Nicolas Petitjean. En s’intéressant à des situations extrêmes, on peut imaginer, en revanche, de vraies innovations de rupture.”
(…)
Au passage, Dim a déposé huit brevets – des lustres que cela ne lui était plus arrivé ! Et il a accéléré le développement de sa nouvelle gamme, Diam’s Action Fermeté : dix-huit mois entre le début de l’enquête et la production à l’usine d’Autun, contre au moins vingt-quatre mois auparavant.

EN CHIFFRES

. 350 millions d’euros de chiffre d’affaires pour la marque Dim.

. 8 brevets déposés pour la conception et la réalisation des nouvelles gammes.

. 30 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé avec la collection repensée.

Un article à découvrir en intégralité !

News
04 Fév 2016

Le Parisien – « Edison Lite sera créé en fonction des souhaits des habitants »

 

Le Parisien revient sur la participation d’InProcess au projet Edison Lite, lauréat du concours Réinventer Paris.

Extraits de son interview à Christophe Rebours : « Grâce à la plate-forme Ville pour tous, nous allons pouvoir connaître les attentes, poursuit le designer. Si vous travaillez chez vous, vous voudrez peut-être un bureau plus grand. Si vous avez enfants, des chambres plus grandes. Et cela vaut pour la cuisine, le salon, bref tout l’appartement. » Ce sur-mesure de l’habitation s’appliquera également aux parties communes (30 % de la surface de habitable). « Par exemple, ce sont les résidents qui décideront de quels services de conciergerie ils auront besoin, quels artisans ils souhaitent faire travailler… Il y aura également un toit potager et des terrasses incluant une cuisine ouverte à l’ensemble des résidents, ou encore une cave-atelier 2.0… Tout sera modulable. Nous sommes là pour nous adapter au quotidien de chacun », s’enflamme-t-il.

Pour y parvenir, designeurs, spécialistes des sciences humaines et ingénieurs seront mis à la disposition des futurs acquéreurs. « Franchement, c’est la première fois que nous allons aussi loin dans une telle démarche. Partir des usages pour créer le mieux-vivre-ensemble, c’est unique. » A noter également que l’immeuble sera conçu comme un centre de profit autonome. Les recettes dégagées par les habitants doivent permettre d’en payer les charges. »

News
03 Fév 2016

Nous sommes FIERS de REINventer Paris !!

 

Nous sommes très heureux d’être lauréats de Réinventer Paris avec le projet EDISON LITE !

InProcess participera à inventer le 1er ConceptLab de l’Habitat pour que les futurs habitants co-conçoivent leur logement et leurs zones communes !

EdisonLiteEdison Lite est un projet de LOFTISSIME / MANUELLE GAUTRAND ARCHITECTURE / NOUVELLES FONCTIONS URBAINES / S2T / COFELY-INEO & SOCFIM / RRP / GrDF / LAFARGE-HOLCIM / INPROCESS / URBAGRI / UBIANT / VPEAS / ETUDE REBERAT / JOFFE & ASSOCIES

News
10 Déc 2015

Le Figaro – le casque de dégustation Krug qui fera chanter le champagne

 

Le Figaro publie un article sur les rapports intimes qu’entretiennent vin et musique. Margareth Henriquez, CEO de Krug et amatrice d’opéra, y explique que “aujourd’hui nous nous intéressons scientifiquement aux connexions réelles qui s’établissent entre l’ouïe et le palais.” (…)

« Nous travaillons aussi sur un casque qui détecte les brainwaves, ces ondes qui traduisent les émotions comme la peur, le plaisir. L’idée serait de rendre en musique les émotions détectées par le casque ». Intervient alors Christophe Rebours et sa société InProcess, bureau d’études indépendant spécialisé dans les projets innovants qui réunit spécialistes de l’ingénierie et des sciences sociales. « La base de notre projet avec Krug réside dans l’analyse et le traitement des champs électromagnétiques que le cerveau émet quand on vit une expérience. Nous avions déjà travaillé sur l’algorithme MX P4, qui permet d’adapter la musique que l’on écoute à son humeur du moment. Mais la transcription de ces brainwaves peut aussi déboucher sur des sons, des mélodies, voir des registres musicaux. Sur la base de ces connaissances avec Krug nous voulons développer un casque qui produit une mélodie liée à l’expérience de dégustation du champagne. »

News
26 Oct 2015

Finyear – Le design, moteur de l’entreprise

 

Christophe Rebours signe dans Finyear une tribune sur la montée en puissance des approches de l’innovation inspirées du design, et sur la manière dont ces dernières transforment l’entreprise. Quelques extraits :

Le produit final qui découle de l’approche par le design, c’est une expérience nouvelle de l’utilisateur, expérience qui constitue un actif majeur de l’entreprise et crée de la valeur. La valeur d’une entreprise comme IKEA réside dans l’expérience unique d’un parcours d’achat émotionnel tenant davantage du parc d’attractions que de la grande surface. (…)

Un état d’esprit avant d’être une discipline

Faut-il être designer pour faire du design ? L’approche par le design est une manière d’appréhender l’innovation en partant de l’expérience de vie des hommes. Lire plus

News
08 Juin 2015

Les Echos – l’innovation de demain s’appuiera sur l’expérience des utilisateurs

 

Une tribune de Christophe Rebours parue dans Le Cercle Les Échos.

Les évolutions récentes du monde économique ont fait émerger un nouveau paradigme de l’innovation fondé sur l’expérience. Derrière ce constat se cache un impératif : remettre l’humain au cœur du processus de création de l’offre des entreprises.

Attentive aux tendances en matière d’innovation, la Banque publique d’investissement (Bpi) a récemment annoncé son intention de financer l’innovation non technologique. Même si toutes les entreprises n’ont pas encore adopté cette approche, j’ai constaté avec plaisir que de plus en plus d’entrepreneurs s’intéressent aux nouvelles méthodes d’innovation axées sur les usages et les besoins des individus, dont l’analyse montre qu’elles sont capables de créer davantage de valeur et d’emploi.

La première révolution industrielle a donné la part belle aux ingénieurs et aux innovations technologiques. Durant cette période sont nées des technologies qui ont changé la vie des gens, telles que la machine à vapeur, le moteur à combustion ou le composant électronique. L’histoire de Peugeot est un symbole des évolutions successives d’une entreprise liées à la R&D et la technologie : après avoir prospéré dans la métallurgie, puis la fabrication de vélos, l’entreprise s’est recentrée sur la technologie automobile dans la première moitié du XXe siècle. Nous devons ainsi à ses ingénieurs la première voiture à essence du monde, en 1919.

La seconde ère de l’innovation est celle de la marque. (…) Lire plus

News
25 Mai 2015

Le Monde – le design dans tous ses états

 

Véronique Lorelle enquête dans Le Monde sur la sensorialité du design, à l’occasion de l’ouverture du festival du design D’Days, sur le thème « Expériences ».

Elle constate queLe design sensoriel a le vent en poupe. C’est comme si, ayant résolu l’essentiel des problèmes techniques, on se penchait, avec plus d’acuité, sur la relation de l’humain aux objets et sur la sensation, fugitive ou pérenne, qu’ils lui procurent. « Nous sommes passés d’une ère tirée par les progrès technologiques, du XIXe jusqu’au milieu du XXe siècle, à une ère où l’innovation est dictée par les usages, analyse Christophe Rebours, fondateur de l’agence de stratégies InProcess. Les modes de vie changent de façon radicale, et les entreprises se doivent de mettre l’humain au cœur de leurs préoccupations. »

Lire plus

News
22 Avr 2015

Déployer une stratégie basée sur le design : interview de la BPI

 

« L’innovation ne part plus de la technique, mais de l’usage » annonce Christophe Rebours dans l’article que la BPI France consacre au design pour se réinventer et répondre au marché.

“Le succès d’une innovation ne repose plus nécessairement sur une approche technique ou technologique, mais part des usages et des besoins des utilisateurs.” La BPI explore donc les méthodes pour rendre cette approche par le design accessible aux PME.

Savoir détecter les bons sujets, les mettre en lien avec les usages en s’appuyant sur les sciences humaines et sociales, faire le lien entre recherche et innovation, bien travailler en équipe, faire communiquer les métiers de l’entreprise… Les designers apportent leur expertise aux PME et start-ups pour contribuer à faire émerger de nouveaux business models.

News
08 Avr 2015

The Value of Design Research

 

Nous sommes heureux de soutenir la conférence “The Value of Design Research” qui se tiendra bientôt à Paris ! Directeurs du design et professionnels de l’entreprise du monde entier se retrouveront pour 4 journées passionnantes dédiées à la recherche sur la valeur économique du design.

Ne manquez pas non plus les tables rondes du Business Design Lab le 21 avril à 15h30. Chercheurs, designers et hommes de business feront ensemble avancer la connaissance et les pratiques sur 6 thèmes particulièrement riches : “Creative Direction”, “Interdisciplinarity”, “Digital Information Design”, “Future forecasting”, “Life long learning” et “Transforming observations”. Cette journée Business Design Lab est organisée avec le soutien d’EAD, DME, CCI Paris IDF et l’APCI.

Christophe Rebours animera la table ronde “Future forecasting” qui traitera des moyens les plus efficaces pour conduire aujourd’hui des études prospectives.

Toutes les informations nécessaires pour votre inscription sont ici.

News