In Process

Login client

identifiants oubliés ?

Close

Suivez-nous

Twitter Linked in Close
01 Déc 2009

La nature de l’invention pluridisciplinaire à l’ATELIER BELL LABS

 

BELL LABS monte un atelier de réflexion sur le thème « Produire de l’invention : Etat des lieux de la recherche pluridisciplinaire ». Car comment les équipes d’Edison, réunies à Menlo Park, ont-elles inventé l’ampoule électrique ? Comment John Wild et son équipe ont-ils fait progresser la recherche sur l’imagerie médicale à ultrasons, jetant ainsi les bases de l’échographie ? Enfin, Dan Bricklin et Robert Frankston étaient-ils vraiment des chercheurs solitaires, eux qui inventèrent le tableur, avec Visicalc pour Apple II ?

La pluridisciplinarité est considérée comme un moyen permettant de bien appréhender la dimension utilisateur dans le travail de recherche. Cette constatation a amené les Bell Labs à se munir d’équipes de recherche regroupant des chercheurs en informatique, en design, en psychologie, en ergonomie et en sociologie. Mais si le travail théorique concernant la représentation de l’utilisateur comme moyen visant à assurer le succès des innovations est largement diffusé, qu’en est-il de la pluridisciplinarité dans la démarche inventive qui, dans le cas des Bell Labs (centre de recherche dont les productions, faits scientifiques et inventions, nourriront l’innovation d’Alcatel-Lucent) précède l’innovation ?

Dans la recherche pluridisciplinaire, l’inventeur a-t-il disparu, s’il a jamais existé ? Si une invention se caractérise par une publication, à qui, ou plutôt à quelle spécialité, peut-on l’attribuer ? En définitive l’invention pluridisciplinaire est-elle la juxtaposition d’inventions disciplinaires, ou bien une réalisation qui a su transcender les disciplines ?

La table ronde « Quelle est la nature de l’invention pluridisciplinaire ? » sera animée par Christophe Rebours et réunira Bruno Aïdan (directeur de la recherche en applications, Bell Labs), Jean-François Bassereau (directeur de recherche, RCP Design Global), Nicolas Nova (chercheur, Liftlab) et Simon Richir (directeur du laboratoire de réalité virtuelle, ENSAM).

News
20 Sept 2009

PARIS 2.0 : la valeur du design industriel pour l’innovation

 

La valeur du design industriel est désormais tout autant reconnue que la technologie pour les processus d’innovation. Est-ce un avantage concurrentiel clé, même sans brevet ?

Christophe Rebours partagera sur ce thème à la conférence PARIS 2.0 avec Brigitte Borja de Mozota, Directeur de Recherche à la Parsons Paris School of Art & Design, Mark Vanderbeeken, Senior Partner chez Experientia, Yves Voglaire d’Originn, Rémi Guigou, Brand Director chez Monoprix, Frédéric Degouzon, Directeur de la Stratégie à l’École de Design de Nantes et Malo Girod de l’Ain, CEO de Digital Arti.

News
02 Fév 2009

LA TRIBUNE : C’est le moment de passer les consommateurs au scanner

 

Rita Mazzoli enquête sur les marques qui préparent déjà l’après crise et veulent mieux comprendre les nouveaux comportements.

“Voici quelques mois, le groupe coréen de cosmétique AmorePacific décide de proposer aux femmes asiatiques un mascara adapté à leur regard. Mais auparavant, avec l’agence InProcess, il observe leurs faits et gestes et les analyse. Son nouveau produit lui permet de regarder le cœur des Chinoises et des Coréennes. Les études d’observation, qu’elles soient réalisées par le biais d’Internet ou dans la vraie vie, séduisent de plus en plus les directions marketing. Surtout quand la consommation faiblit ou menace de s’éteindre. Findus, Henkel, la SNCF ou encore SFR en ont ainsi mis une bonne dose dans leurs stratégies.”

Rita Mazzoli interroge également Béatrice Brebion-Baubert, Directrice des études Newell Rubbermaid, sur l’apport de l’observation par rapport aux études basées sur le déclaratif. Elle prend l’exemple des observations internationales menées avec InProcess pour un projet sur les sièges bébé et met en lumière la multitude d’attitudes qu’aucune des femmes observées n’aurait restituées lors d’un entretien, parce que ce sont avant tout des réactions inconscientes, comme le fait par exemple de garder un œil sur l’enfant.

Lire l’article complet de Rita Mazzoli.

News